Des nuages corporels

Permadanse 3 / 13.03.20

Permadanse, une émulsion de matière, des nuages corporels. Habiter l’espace, prendre le temps, s’accrocher au mobilier, aux autres. Devenir le décor, mouvant, une pièce de théâtre sans divan. Erotique robotique, la gestuelle de la Baronne va faire rouler des mécaniques. Sous ses airs de dark disco, elle souffle ses hymnes du dancefloor pour invoquer la tempête Permadanse. Le Club Killer s’invite alors, ils éclatent dans l’espace de danse, comme des éclairs parsemés sur des nuages corporels. Les coups sont rapides et furtifs, le mouvement devient sportif, on fait connaissance d’Audri. Le pilote de ligne nous embarque sur son mirage post-rave, un bolide expert qui connaît ses lignes de basses par coeur. Avec ses vinyles comme co-pilote, il s’adapte à toutes les trajectoires de vol. Juste derrière lui, la relève lyonnaise du collectif Lumbago, des férus de son qui ne quitte jamais leur sillon. Sous une house rythmée qui dérive en acide, les artistes s’uniront à 6 mains pour mettre fin à cet orchestre météo.